Catégories
Vidéo

U-235

Sous l’océan, personne ne vous entendra jurer en flamand.

Il est grandement possible que vous ne connaissiez pas A Team Productions, qui a produit ce U-235 et Gangsta de Adil El Arbi et Bilall Fallah, film qui a valu au duo d’être repéré par Will Smith pour la réalisation de Bad Boys for Life (et celui-ci vous en avez forcément entendu parler vu le battage médiatique de ce genre de blockbuster).

En pleine Seconde Guerre mondiale, une équipe de résistants belges sans foi ni loi est engagée pour kidnapper un sous-marin allemand. Leur mission : apporter l’uranium nécessaire au projet Manhattan du Congo belge à New York. Mais quand l’ennemi allemand se dresse sur leur route, c’est l’avenir de l’humanité entière qui se joue.

A Team Productions donc est de retour avec U-235, édité en France par Wild Side en VoD et vente définitive. Ce premier film réalisé par Sven Huybrechts montre que le cadre de la société belge est idéal pour laisser s’exprimer de jeunes réalisateurs, et cette nouvelle tentative parle d’elle-même dès sa première séquence.

U-235

Véritables modèles de clarté et de spatialisation, les premiers moments de U-235 nous mettent dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale et de ces héros totalement compétents dans leur action de résistance, avant de démarrer le film avec une illustration de leurs relations et des débuts de pistes de leurs traumatismes respectifs.

La suite de l’aventure,comme tout bon film de sous-marin, sera de nous claustrer ces personnalités explosives au-dessous du niveau de l’océan en urgence, afin d’exploiter au maximum les failles de chacun, donnant aux casting de quoi montrer l’étendue de ses talents.

Evidemment, série B oblige, nous ne sommes pas dans des problématiques internes très métaphysiques mais celle-ci sont suffisamment bien utilisées pour remplir le métrage de séquences de tension,

A ce titre, les quelques péripéties imaginées par Johan Horemans et Sven Huybrechts tiennent suffisamment en haleine pour tenir la distance, et ces derniers nous convoquent une petite scène d’affrontement entre un avion et la mitrailleuse du pont du submersible qui vaut parfaitement le détour.

Le fond du film est aussi à remarquer : sur fond de course contre les nazi pour créer une bombe atomique, le film prend pour parti cette urgence pour aider un camp du bien en synergie avec un acte de résistance, tout en posant une fin assez difficile qui évoque les deux bombardement d’Hiroshima et Nagasaki, rappelant que sous couvert de la bonne action, la guerre ne cesse d’amener l’horreur à ceux qui la font.

Au final, la quelques centaine de minute d’U-235 passent très agréablement et nous rappelle combien ce type de film peut manquer aux salles de cinéma, dans un genre de film combinant guerre et d’aventure que l’on ne voit plus. A découvrir !


■ U-235 ■ Réalisé par Sven Huybrechts ■ Sortie française en VoD le 01/04/2020 ■ Durée : 102 minutes ■ Avec Koen De Bouw, Thure Riefenstein, Ella-June Henrard…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *